Ch. 10: Les sacrements de l’église

Série Épée de l'Esprit > Livre La Gloire dans l’Eglise

[Extrait du chapitre]

Certaines branches de l’église chrétienne se réfèrent aux sacrements en utilisant le mot «ordonnances» de Christ, mais ils utilisent cette expression de la même manière que beaucoup d’enseignants de la Bible ont utilisé le mot «sacrement» au cours de l’histoire. Le mot «sacrement» vient du mot latin sacramentumqui signifie littéralement un «voeu solennel». Le mot sacramentum était utilisé dans la littérature chrétienne des premiers siècles pour traduire le mot grec musterion qui est souvent utilisé dans le Nouveau Testament, par exemple dans Matthieu 13:11, Marc 4:11, Luc 8:10, Romains 16:25, 1 Corinthiens 4:1, Ephésiens 3:9, Colossiens 1:27, 1 Timothée 3:9 et Apocalypse 10:7.

Musterion a toujours été traduit en français par «mystère» mais le mot sacrement a été adopté par notre vocabulaire théologique pour désigner un «signe de la grâce de Dieu». Aujourd’hui, nous utilisons le mot «sacrement» pour identifier un acte qui est considéré comme «un signe extérieur et visible d’une grâce intérieure et spirituelle».

L’église médiévale reconnaissait sept sacrements: le baptême, la confirmation, la Sainte-Cène, la pénitence, l’extrême onction, l’ordination et le mariage. L’église orthodoxe orientale et l’église catholique romaine croient encore aujourd’hui que ces actes sont des sacrements mais les églises protestantes maintiennent le fait que Christ n’a ordonné ou institué que deux de ces sacrements: le baptême et le repas du Seigneur. D’autre part pour les catholiques, ces sacrements sont des moyens de grâce, ou des canaux par lesquels Dieu communique une bénédiction spirituelle. Pour les protestants, qui préfèrent parfois utiliser le mot «ordonnance» plutôt que celui de «sacrement», les ordonnances sont des symboles de grâce, sûrement pas des moyens de grâce.

Le baptême et le repas du Seigneur sont des
«sacrements» ou «mystères» parce qu’ils sont les «signes extérieurs et visibles» de la bénédiction de l’évangile. Ils ont été donnés à l’église par la grâce de Dieu comme de puissantes démonstrations de la vie de Jésus dans son corps. Nous les recevons par la foi et ils sont au centre de la vie de la plupart des églises. En fait, il ne peut y avoir aucune vraie expression de l’église biblique sans ces signes.

Lettre de nouvelles

Soyez les premiers informés des nouveaux articles et podcasts et recevez le eBook pour les jeunes, Clefs pour Réussir.

Merci! Un email de confirmation vous a été envoyé.