Ch. 1: L’Esprit dans l’Ancien Testament

Série Épée de l'Esprit > Livre Connaître le Saint-Esprit

[Extrait du chapitre]

Partout dans l’Ancien Testament le Saint Esprit est appelé «l’Esprit» ou «l’Esprit de Dieu». Le mot français «Esprit» est toujours la traduction du mot hébreu ruah. Il est donc d’importance vitale de saisir ce que ce mot signifie.

Le souffle de Dieu

Comme la plupart des mots bibliques qui se réfèrent à Dieu, ruah est un terme imagé dont la signification est vivide et précise. Il est toujours associé à l’idée de souffle exhalé, comme lorsque nous gonflons un ballon, soufflons une bougie, ou lorsque nous expirons fortement durant une course à pied, physiquement exigeante.

L’idée contenue dans ce mot est celle de déplacer de l’air vigoureusement, violemment même. Ruah suggère une libération d’énergie, une force envahissante, l’exercice de la force, une activité dynamique débordante de vie.

Dans certains passages, ruah décrit un vent qui est très puissant, même destructeur. Mais ce vent est toujours sous le contrôle de Dieu et il accomplit toujours sa volonté. Nous pouvons le voir dans Genèse 8:1, Exode 10:13–19; 14:21; 15:10 (haleine); Nombres 11:31; 1 Rois 19:11; Job 1:19; 37:21; Psaumes 1:4; 48:8; 107:25; 135:7; 147:18; 148:8, Esaïe 7:2; 12:15; 27:8; 41:16, Jérémie 10:13; 49:36; 51:1; Ezéchiel 5:2–12; 13:11–13; 27:26; 37:9, Daniel 7:2, Osée 13:15, Jonas 1:4; 4:8 et
Zacharie 2:6.

Ces passages, où apparaît le mot ruah suggèrent que l’Esprit de Dieu est comme un ouragan que nous ne pouvons ni contrôler ni prédire. Il est une force envahissante qui transforme où qu’il souffle. Il est la puissance de Dieu en action.

Lettre de nouvelles

Soyez les premiers informés des nouveaux articles et podcasts et recevez le eBook pour les jeunes, Clefs pour Réussir.

Merci! Un email de confirmation vous a été envoyé.