COMPRENDRE LES ÂGES DE LA VIE

 

La question ici est de savoir comment faire marcher la vie en fonction de la période de la vie dans laquelle on se trouve.

Les périodes de la vie selon la Bible (en années):

 

 

On a plusieurs exemples bibliques, celui de Moïse et celui de Jésus par exemple. Les âges qui sont mentionnés ici ne correspondent pas nécessairement à la maturité réelle de la personne. Il faut les prendre comme des points de repère.

De 0 à 3 ans, il y a une période dont on ne se souvient pour ainsi dire pas, celle de l’allaitement, jusqu’au sevrage, c’est-à-dire au moment où l’enfant peut prendre de la nourriture solide. L’enfant est près de sa mère et reçoit l’amour inconditionnel de ses parents. C’est une période de grâce avec assez peu d’obéissance, sinon une confiance totale. C’est aussi une période intense où la mère communique beaucoup de choses à son enfant, sous forme de paroles, de chants etc. La modernité a conduit beaucoup de mères à faire garder leur bébé pour aller travailler, l’allaitement n’est plus très à la mode. Cette distance peut expliquer certains troubles dans notre âme, plus tard. On peut lire dans 1 Samuel 1:21-28 que la mère de Samuel a observé cette période avant de se séparer de son fils pour le mettre au temple.

De 3 à 12 ans on apprend à obéir à nos parents. Mais si on ne me demande rien… je ne ferai rien. Un enfant fera des choses spontanées pour imiter ses parents, bien sûr, mais en règle générale il s’intéresse plus à ses jeux qu’à aider ses parents (ranger, nettoyer, porter, servir…).

De 13 à 40 ans : la surprise ici pour toi c’est que dans notre société moderne la limite se situe à 18 ans (la majorité) et que tu considères probablement qu’on est vieux à 40 ans. Dans la conception biblique il faut 40 ans pour faire un homme. On n’est pas mûr à 20 ans, même si à cet âge-là, un jeune a le physique d’un adulte.

Le passage des 12 ou 13 ans : chez les Juifs on fête le jeune homme avec la Bar Mitzvah (et la jeune fille dans certains milieux avec la Bat Mitzvah). En araméen, « bar » signifie « fils » et « mitzvah » désigne le commandement. À partir de cette cérémonie, le garçon est censé accomplir tous les commandements de la loi de Moïse. Ce jour-là pour la première fois l’enfant va lire dans la Thora et pourra goûter de l’alcool. En fait il est considéré comme responsable de ses péchés à partir de ce jour alors qu’avant ses parents en étaient responsables. Dans Luc 2, nous voyons que c’est à cet âge que Jésus reste dans le temple au lieu de suivre ses parents et se met à « s’occuper des affaires de son Père ». Il restera soumis à ses parents mais il entre dans une nouvelle phase de sa vie.

De 13 à 40 ans on a une responsabilité d’homme mais on reste en formation. C’est l’école de l’autodiscipline.  Obéir sans qu’on me le demande…

À 40 ans (encore une fois c’est un chiffre biblique idéal) on apprend à se faire obéir. On est soi-même un père ou une mère et on doit prendre des responsabilités pour d’autres personnes que soi.

 

Question

Pourquoi Moïse a-t-il perdu 40 ans de sa vie dans le désert entre le moment où il veut libérer son peuple (en tuant l’Egyptien) et le moment où il fait effectivement sortir Israël d’Egypte ?

Réponse

Dieu permet ces 40 ans dans le désert car même si Moïse était passé par la formation égyptienne (une grande connaissance), son cœur n’était pas prêt. Les études et les talents ne remplacent pas la maturité du cœur et des relations. La pire des choses qui puisse t’arriver c’est d’avoir du succès sans la maturité pour le supporter. Dieu a permis à Moïse un échec pour lui éviter le pire.

Question

Comment savoir où j’en suis par rapport aux âges de la vie ?

Réponse

Tu peux répondre à cette question en te demandant si tu sais obéir, si tu sais te discipliner toi-même sans que personne ne te surveille et si tu sais te faire obéir et conduire d’autres personnes dans la discipline que tu as toi-même acquise. Peut-être que tu as plus de 12 ans mais que tu n’as pas encore appris l’obéissance… quelqu’un peut avoir plus de 40 ans ne pas être capable de se discipliner s’il n’est pas dans un cadre. La tragédie de la vie, c’est que souvent on doit attendre des années pour entrer dans les promesses de Dieu à cause de notre problème d’obéissance qui peut se situer à différents niveaux :

  • obéir aux autres
  • obéir à soi (respecter les objectifs que je me fixe à moi-même)
  • se faire obéir

 

Tu peux comprendre maintenant à quel point la relation entre toi et tes parents (ou ceux qui les remplacent) est une clef pour réussir ta vie : c’est l’apprentissage de l’obéissance dans le cadre familial.

Note toutefois qu’avant l’obéissance il y a la grâce. Beaucoup d’enfants obéissent de manière parfaite en apparence parce qu’ils sont motivés par le besoin d’être reconnus, aimés et appréciés. Mais un enfant qui se sait aimé inconditionnellement obéira avec une motivation différente, celle de la reconnaissance. Encore une fois ici, la guérison de ta relation avec tes parents libérera une nouvelle qualité d’obéissance dans ton cœur.

 

Chapitre suivant

 


 

Auteur: Co-fondateur et directeur d’étude de l’IFIM, Institut de formation International de Marseille, Jean-Hugues Jéquier a particulièrement à coeur le monde musulman et la formation de leaders chrétiens équipés dans la Parole et dans l’Esprit. Il est marié et père de 3 enfants.

 

SOMMAIRE

1. Introduction
2. Restaurer la relation
3. Comprendre les âges de la vie
4. Découvrir la clef du livre des Proverbes
5. La clef de ta destinée personnelle
6. Accepter la correction
7. Ne pas t'appuyer sur ta propre sagesse
8. La gestion financière
9. La clef du regard qui se pose sur ta vie
10. La clef qui consiste à mettre des barrières
11. Conclusion: la sagesse dans ton coeur

 

Recevez le eBook Clefs pour Réussir en souscrivant à la lettre de nouvelles


0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lettre de nouvelles

Soyez les premiers informés des nouveaux articles et podcasts et recevez le eBook pour les jeunes, Clefs pour Réussir.

Merci! Un email de confirmation vous a été envoyé.