Ch. 2: Le nom de Dieu

Série Épée de l'Esprit > Livre Connaître le Père

[Extrait du chapitre]

La Bible mentionne plus de trois cent noms différents pour Dieu. Ces noms contiennent une riche révélation de sa personne, de son caractère et de ses buts pour l’humanité.

Les noms signifient généralement peu de choses pour nous aujourd’hui. Nous les utilisons comme de simples «étiquettes» pour distinguer une personne d’une autre. Mais il n’en était pas ainsi à l’époque biblique.

Qu’est-ce qu’un nom?

Les noms dans la Bible sont habituellement chargés de sens. Il semble que certains parents aient cherché à exprimer le caractère de leur enfant dans le nom qu’ils leur ont donné. Les parents de Nabal, nom qui signifie «fou», n’ont pas dû être satisfaits de leur enfant, et sa femme n’était pas satisfaite de lui non plus, d’après 1 Samuel 25:25!

Plus tard dans leur vie, les noms de certaines personnes furent changés ou modifiés pour correspondre à leur caractère. Dans l’Ancien Testament, par exemple, Abram, Saraï et Jacob devinrent Abraham, Sara et Israël. Et dans le Nouveau Testament, Simon, Joseph et Saul étaient aussi appelés Pierre, Barnabas et Paul.

Certains noms bibliques reflètent les circonstances de la naissance, comme dans Genèse 10:25; 19:22 et 25:30. D’autres sont prophétiques, comme dans Genèse 25:26. Toutefois, la plupart des noms bibliques indiquent la foi des parents plutôt que le caractère de l’enfant.

Mais les noms par lesquels Dieu choisit de se faire connaître à son peuple ne sont teintés d’aucune faiblesse, circonstance ou limitation humaines. Les noms de Dieu sont une part vitale de la révélation par laquelle Dieu conduit son peuple dans la connaissance de lui-même.

Lettre de nouvelles

Soyez les premiers informés des nouveaux articles et podcasts et recevez le eBook pour les jeunes, Clefs pour Réussir.

Merci! Un email de confirmation vous a été envoyé.