Ch. 3: L’adoration dans l’Ancien Testament

Série Épée de l'Esprit > Livre Adorer en Esprit et en Vérité

[Extrait du chapitre]

Dans l’Ancien Testament, l’adoration est la réponse du peuple de Dieu à la révélation que Dieu donne sur sa nature. La nature complète de Dieu – sa sainteté – détermine le caractère de la réponse du peuple de Dieu. Par exemple:

  • Parce que Dieu est Tout-Puissant et parfait,
    l’adoration doit respecter cette sainteté.
  • Parce que Dieu est juste et bon, l’adoration doit
    faire face au problème du péché.
  • Parce que Dieu est plein de grâce et d’amour, l’adorateur repentant peut regarder au pardon de Dieu et à sa promesse d’une vie nouvelle.

La manière précise dont ces pensées s’organisent ensemble dépend des occasions d’adoration. Néanmoins, toute l’adoration de l’Ancien Testament commence par la reconnaissance du fait que Yahvé est qui il est et que ses enfants sont qui ils sont, à savoir que lui est saint et qu’eux ne le sont pas.

Ce thème de l’adoration est en tête de liste des dix commandements. Ces dix impératifs peuvent être considérés comme le résumé de la loi de Dieu pour son peuple. Le premier commandement – Exode 20:3 – interdit l’adoration des faux dieux et nous exhorte à adorer Yahvé lui seul. Parce que Yahvé est le seul vrai Dieu, l’adoration doit être dirigée seulement vers lui. Le second commandement – 20:4 – prolonge le premier en nous disant comment Yahvé doit être adoré. Il le fait par la négative, en nous interdisant d’adorer Dieu à travers des créations humaines.

En résumé, les différents lieux, types et aspects de l’adoration dans l’Ancien Testament célèbrent toutes les multiples manières pleines de grâce dont le peuple de Dieu, peuple pécheur, peut se préparer à rencontrer la sainte présence de Dieu et sa sainte personne.

Lettre de nouvelles

Soyez les premiers informés des nouveaux articles et podcasts et recevez le eBook pour les jeunes, Clefs pour Réussir.

Merci! Un email de confirmation vous a été envoyé.