Romains 10

L'ÉPÎTRE AUX ROMAINS


Marque-pages de lecture à imprimer

L'épître de Paul aux Romains a eu une immense influence. C'est la lecture des derniers versets de Romains 13 qui a amené Saint Augustin à la conversion. C'est la lecture de Romains 1:16 et 17 qui amené Luther à la conversion...

Cette épître a aussi une immense importance, car elle donne une révélation assez complète de l'évangile. Paul s'adresse aux chrétiens de Rome sans avoir encore pu aller à Rome lui-même... il s'attache donc à partager tout l'évangile et à répondre à toutes les questions qui se posaient à cause de ce message.

Je vous invite à aborder cette épître avec un cœur ouvert en demandant à Dieu de vous donner une révélation de qui il est vraiment. Car Paul ne cherche pas seulement à nous donner la "formule" du salut, mais à nous transmettre l'essence de l'impression divine qui avait transformé sa vie sur le chemin de Damas.

Romains 10

1 Frères, le vœu de mon cœur et ma prière à Dieu pour eux, c’est qu’ils soient sauvés. 2 Car je leur rends ce témoignage, qu’ils ont du zèle pour Dieu, mais sans connaissance. 3 En ignorant la justice de Dieu, et en cherchant à établir leur propre justice, ils ne se sont pas soumis à la justice de Dieu ; 4 car Christ est la fin de la loi, en vue de la justice pour tout croyant. 5 En effet, Moïse écrit à propos de la justice qui vient de la loi L’homme qui la mettra en pratique vivra par elle. 6 Mais voici comment parle la justice qui vient de la foi : Ne dis pas en ton cœur : Qui montera au ciel ? C’est en faire descendre Christ ; 7 ou : Qui descendra dans l’abîme ? C’est faire remonter Christ d’entre les morts. 8 Que dit-elle donc ? La parole est près de toi, dans ta bouche et dans ton cœur. Or, c’est la parole de la foi, que nous prêchons. 9 Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l’a ressuscité d’entre les morts, tu seras sauvé. 10 Car en croyant du cœur on parvient à la justice, et en confessant de la bouche on parvient au salut, selon ce que dit l’Écriture : 11 Quiconque croit en lui ne sera pas confus.

12 Il n’y a pas de différence, en effet, entre le Juif et le Grec : ils ont tous le même Seigneur, qui est riche pour tous ceux qui l’invoquent. 13 Car quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé. 14 Comment donc invoqueront-ils celui en qui ils n’ont pas cru ? Et comment croiront-ils en celui dont ils n’ont pas entendu parler ? Et comment entendront-ils parler de lui, sans prédicateurs ? 15 Et comment y aura-t-il des prédicateurs, s’ils ne sont pas envoyés ? selon qu’il est écrit : Qu’ils sont beaux, Les pieds de ceux qui annoncent de bonnes nouvelles. 16 Mais tous n’ont pas obéi à la bonne nouvelle. Aussi Ésaïe dit-il : Seigneur, qui a cru à ce que nous avons fait entendre ?

17 Ainsi la foi vient de ce qu’on entend, et ce qu’on entend vient de la parole du Christ. 18 Mais je dis : N’ont-ils pas entendu ? Au contraire ! Leur voix est allée par toute la terre, Et leurs paroles jusqu’aux extrémités du monde. 19 Mais je dis : Israël ne l’a-t-il pas su ? Le premier, Moïse dit : Je vous rendrai jaloux de ce qui n’est pas une nation ; Par une nation sans intelligence, je provoquerai votre irritation. 20 Et Ésaïe pousse la hardiesse jusqu’à dire : J’ai été trouvé par ceux qui ne me cherchaient pas, Je me suis manifesté à ceux qui ne m’interrogeaient pas. 21 Mais à l’égard d’Israël il dit : Tout le jour j’ai tendu mes mains vers un peuple rebelle et contredisant.

Nouvelle version Segond révisée (Bible à la colombe)
© Société biblique française – Bibli’O, 1978

Lettre de nouvelles

Soyez les premiers informés des nouveaux articles et podcasts et recevez le eBook pour les jeunes, Clefs pour Réussir.

Merci! Un email de confirmation vous a été envoyé.